Elisa

Corps tissés à la pierre noire, poses de suspens, Elisa se laisse aller aux hasards de l’aquarelle pour faire apparaître ses « Belles de papier ». Parfois, perdues dans leurs pensées, elles semblent inaccessibles… puis soudain, amoureuses et troublantes, elles s’affirment et cherchent le regard du spectateur… à quoi pensent-elles ?

Retour à l'exposition