Myriam Roux

La vannerie,
Source d’expression contemporaine.
Avant même que l’homme n’apparaisse, des animaux tressaient, tissaient déjà des végétaux. Très tôt dans l’histoire des technologies, les plantes tressées ont joué un rôle important, voire vital : se protéger, se vêtir, récolter, transporter, conserver…
Les savoirs relatifs à la collecte, au stockage des plantes utilisées, les acquis des différentes techniques de tressage, les fonctions des objets ont traversé le temps et nous sont parvenus quasi intacts.
L’art pariétal fleurit dès le paléolithique. Depuis des milliers d’années, on sculpte la terre, on taille la pierre… Curieusement, la vannerie a conservé une fonction quasi exclusivement utilitaire.
Myriam Roux a donc commencé par faire un inventaire de ces savoirs et techniques qu’elle pratique et enseigne. Parallèlement, elle transgresse désormais quelque peu cet ancrage utilitariste et se propose d’explorer une nouvelle voie : mêler savoir et imaginaire, tradition et création, techniques ancestrales et art contemporain.

Myriam RouxMyriam Roux

 

Retour à l'exposition