Philippe Roulet

s’inspire, quant à lui, de l’art aborigène d’Australie comme il le dit lui-même : « En temps qu’occidental, je ne fais pas de « LA » peinture Aborigène, je ne peux que m’en inspirer au plus près, le plus fidèlement. »

Retour à l'exposition