Catégorie : Exposition

3 et 4 mai 2014, week-end artistique : de la fantaisie, du partage et de la convivialité

Ce premier week-end artistique qui est venu étoffer notre traditionnel marché de l’art a été une vraie réussite. Grâce aux  21 artistes qui, tout au long des 2 jours, ont accepté de partager avec les visiteurs, leur univers, leurs techniques ou leur parcours, répondant à toutes les questions, même les plus naïves ou saugrenues ; grâce à la présence du Médiabus et de son exposition sur les Arts (du 1er au 7ème) : didactique et ludique à souhait ; grâce enfin à Dominique Landucci, l’artiste multi-carte, show man, musicien, conteur et, évidemment, artiste peintre. La monumentoile qu’il a réalisée au cours de ces 2 jours en a vu de toutes les couleurs. Ses pinceaux ont été des outils de communication avec le public. Entre des intermèdes musicaux illustrant ses échanges avec les spectateurs, il a tracé sur la toile, tour à tour, des délires de couleur abstraits, des messages écrits, une représentation rapide et bluffante de notre église ou des visages dont l’expression nous a tous laissé sans voix. Cette monumentoile de 4m x 3m reste à Aubigny, elle sera exposée en extérieur au cours d »Echanges de Regards » 2015.

Merci à tous pour ce week-end qui en appelle d’autres.

Vernissage d’Échanges de Regards 2014 : un cru d’exception

Foule des grands jours à la Maison des associations pour le vernissage de cette 13e édition de l’exposition. C’est désormais un rendez-vous incontournable pour les Aubinois et pour les amateurs d’art du département. Combien y avait-il de visiteurs, plus de 300 personnes selon l’avis des responsables de l’approvisionnement en petits-fours. De l’avis de tous, cette édition est un cru de grande qualité avec des artistes confirmés de renommée internationale comme Abbas-bani Hasan, Walter Bausenwein ou Isabelle Mottes, des plus jeunes très prometteurs comme Artak Sakanian ou lBocq ou des artistes plus confidentiels dont l’univers original et très créatif mérite d’être mis en valeur, c’est le cas des « Betazoudous » de Jean-François Barrat, de Cécile Délikouras, de Martine Favreau, de Philippe Roulet et de Benito. Guy Mallard, notre commissaire d’exposition, les a présentés chacun à leur tour, parcours, techniques utilisés et univers de création. Il n’a pas manqué de rappeler la dimension pédagogique de cette exposition qui intègre, outre les travaux réalisés dans 2 classes de maternelle avec Christine Poupeau autour des symboles de l’art Aborigène d’Australie, les travaux en cours des 2 ateliers d’art, une mise ne bouche des activités de l’atelier « histoire de l’art » et, pour la première fois cette année, les travaux des enfants et des jeunes de l’Office Enfance Jeunesse. Nous attendons, de pied ferme les 1 350 scolaires attendus au cours de la semaine à venir. Tous les élèves scolarisés en primaire à Aubigny, sans exception, feront la visite, 3 classes du collège mais aussi des classes de 6 communes environnantes. Pas moins de vingt personnes assureront l’accueil du public tout au long de la semaine car, comme l’a rappelé le maire Jany Guéret, « une telle réussite c’est, autour de Guy Mallard, une équipe de bénévoles motivés, aux compétences complémentaires qui permet de donner à la commune d’Aubigny une dimension culturelle reconnue bien au-delà du département. »

Sous les sunlight de la scène pendant les discours

Toute la journée de dimanche, les visiteurs se sont succédé sans interruption et, cerise sur le gâteau, en fin d’après-midi, 12 œuvres avaient déjà trouvé preneur.


Traditionnelle photos des artistes et du groupe de pilotage de l'expo sur le tapis rouge des marches

Public local, amateurs du département et officiels

Avec les musiciens de la Trompette d'occasion toujours aussi appréciés du public

Conférence de presse « Échanges de Regards », présentation de l’édition 2014

Deux semaines avant le vernissage de l’exposition a eu lieu, samedi 1er mars à la Maison des associations, la présentation de l’édition 2014.

En présence de 8 des 10 artistes invités, d’élus et des membres de la commission des affaires culturelles et du Comité d’animation aubinois organisateurs de cette manifestation, Jany Guéret, maire de la commune, a rappelé combien : « la municipalité est fière d’accueillir cet événement culturel qui contribue au rayonnement de la commune ». Guy Mallard, notre commissaire d’exposition, a exposé les détails de l’organisation et évoqué toutes les actions menées en amont ou en parallèle de l’exposition : l’éveil à la création artistique dans les 2 écoles autour de l’art des Aborigènes d’Australie, le parcours pédagogique préparé pour les 1 300 élèves inscrits pour la visite, l’exposition OFF des artistes locaux à l’EHPAD et le travail sur le regard des 3 groupes d’âge de l’OffIce Enfance Jeunesse.

Les artistes ont ensuite accepté de parler de leur travail et de leur parcours, un moment toujours passionnant pour les personnes présentes. Jean-François Barrat, dit Zoudou, était accompagné d’un de ses « Betazoudous », petit personnage un peu hirsute au regard affûté. Ils seront plusieurs dizaines dans un univers créé spécialement pour eux dans le hall réaménagé. Cécile Délikouras a expliqué sa fascination pour l’architecture gothique et les cathédrales hors de tout lien avec la religion, elle nous a promis une église d’Aubigny revisitée malgré son architecture totalement romane. Après avoir évoqué son parcours artistique, Isabelle Mottes a donné quelques précisions sur son sujet de prédilection, le corps humain. Philippe Roulet nous a fait partager sa passion pour l’art Aborigène et sa symbolique. Le jeune Artak Sakanian d’origine russe/arménienne a expliqué les liens entre ses origines et sa peinture surréaliste. Martine Favreau nous a promis un travail totalement nouveau sur les effets de matière (ferraille, bois). Benito, autodidacte revendiqué, a tenté d’expliquer son besoin de s’exprimer par la peinture en totale liberté et spontanéité. lBocq, fera entrer, spécialement pour l’exposition, des personnages dans son univers géométrique, un vrai challenge pour elle semble-t-il. Jean-Claude Pellerin, animateur de l’atelier histoire de l’art, a présenté le travail des 2 artistes absents : Walter Bausenwein qui viendra d’Allemagne pour montrer son travail sur les arts textiles et Abas Bani Hasan qui occupera la salle réservée au sculpteur avec ses stèles en céramique.

Rappel à tous : vernissage le samedi 15/03 à 18h30 dans un espace extérieur nouveau qui permettra aux personnes assurant le service de pouvoir se déplacer et aux personnes présentes de se mouvoir plus facilement et, surtout, aux Betazoudous d’occuper librement le hall d’entrée.

L’équipe d' »Echanges de Regards » est au travail

L’affiche et le catalogue sont à l’impression, le parcours pédagogique pour les enseignants est terminé. Il ne restera plus que la brochure « les Arts en famille » à peaufiner sur place la veille de l’ouverture de l’exposition pour coller au plus près des œuvres exposées.

Les enfants et les jeunes de l’Office Enfance jeunesse vont mettre la dernière main à leurs travaux pendant les vacances pour être fin prêts à s’exposer dès la rentrée de mars.

Premier rendez-vous avec les artistes de l’édition 2014 d' »Échanges de Regards » le samedi 1er mars, 10h30, à la maison des associations, pour la conférence de presse.

A très bientôt

Colette Barré, adjointe aux affaires culturelles

C’est parti !

Comme chaque année, « Échanges de Regards » commence avec  l’éveil à la création artistique dans les deux écoles de la commune. Deux classes  de maternelle de l’école saint Joseph et du groupe scolaire se sont donc mis au travail  depuis 15 jours.  En référence au travail de Philippe Roulet, exposant cette année, les jeunes enfants vont s’essayer à l’art Aborigène d’Australie en réalisant des fresques collectives.  Guidés par Christine Poupeau le professeur de l’atelier d‘arts plastiques de la commune et avec l’aide de Guy Mallard, notre artiste et maitre d’oeuvre de l’exposition, ils se sont mis au pointillisme façon coton tige, à l’utilisation des symboles et au maniement des couleurs. Il suffit de voir ces quelques photos pour se faire une idée du plaisir qu’ils y prennent.

Leurs travaux seront visibles, comme d’habitude, dans la partie annexe de l’exposition qui est consacrée à la pratique artistique dans la commune.

« Echanges de Regards » édition 2014

L’édition 2014 d’Échanges de Regards se profile. Les écoles d’Aubigny ont déjà commencé à travailler sur le thème des arts aborigènes d’Australie et le groupe de pilotage met la dernière main au catalogue.  Si vous n’avez pas encore les dates de cette édition 2014, notez-les sur vos agendas.

« Échanges de Regards » aura lieu du 15 au 23 mars, vernissage samedi 15 mars à 18h30, Maison des associations.

Pour cette 13ème édition, « Échanges de Regards » va prendre une dimension internationale avec 3 artistes étrangers.

Walter Bausenwein

Nous aurons, sur la scène, Walter Bausenwein, un artiste allemand qui vit à quelques kilomètres de Schwanfeld, notre ville jumelle. Ce plasticien, de renommée internationale, privilégie les supports textiles et utilise, dans ses tableaux, des éléments du quotidien plutôt surprenants, à découvrir.

Abbas Bani Hasan

Hasan Abbas Bani, artiste plasticien irakien dont l’activité aborde divers domaines : peinture, gravure, sculpture, céramique, cliché photographique pour films d’animation ou  écriture. Il présentera un ensemble de grandes céramiques consacrées aux femmes de son pays natal.

Artak Sakanian, jeune artiste arménien très prometteur qui vient d’entrer dans le cercle convoité des peintres cotés à Drouot. Peintre, céramiste et poète, ses dessins, pastels, huiles, acryliques ou encres de chine, font sonner la musique de ses origines lointaines (Arménie et Russie).

Artak Sakanian

Nous aurons également, dans le hall,  les « Betazoudous », tout un petit peuple en papier mâché au regard affuté sur le monde mais qui sont follement, et fatalement humains! Une installation de l’artiste Jean-François Barrat, Zoudou de son nom d’artiste

Zoudou

Isabelle Mottes

Isabelle Mottes, plasticienne de 75 ans a accepté de présenter quelques unes de ses grandes toiles expressionnistes.

Philippe Roulet s’inspire, quant à lui, de l’art aborigène d’Australie comme il le dit lui-même : « En temps qu’occidental, je ne fais pas de « LA » peinture Aborigène, je ne peux que m’en inspirer au plus près, le plus fidèlement possible, dans le plus grand respect de ce peuple pratiquement oublié de tous. »

Philippe Roulet

lBocq

lBocq, viendra en voisine des Moutiers-les-Mauxfaits nous proposer ses toiles aux architectures futuristes. Elle précise : « « Je recherche la pureté par la simplification géométrique des formes. J’utilise la ligne, le carré pour créer, déformer le réel par l’imagination pour faire ressortir l’essentiel : l’émotion. »

Cécile Délikouras

Cécile Délikouras, artiste bressuiraise, quitte les galeries parisiennes pour nous présenter ses tableaux à messages. Elle dit aimer les choses qui ont vécu, les surfaces patinées et les mots qui renforcent les représentations des idées.

Nous pourrons aussi partager l’univers marin revisité de la noirmoutrine, Martine Favreau.

Martine Favreau

Bénito

Enfin, nous accueillerons également Bénito, un artiste résolument contemporain dont l’univers s’inspire du mouvement Cobra (liberté et spontanéité inspirées des arts primitifs et de rue).

« Regards d’artistes » , la visite commentée de l’exposition avec les artistes, aura lieu le samedi 22 mars à 16 h 30.

Vous retrouverez, comme chaque année, la brochure de visite « les arts en famille » et le parcours pédagogique élaboré pour les cycles 2 et 3 réservé aux enseignants.

Nouveautés : L’Office Enfance Jeunesse sera, cette année, notre partenaire privilégié avec, en marge de l’exposition, 3 animations d’expression artistique originales assurées par le centre de loisirs, l’Espace Jeunes et le foyer de jeunes.

Pendant la même période, nous retrouverons les peintres amateurs de la commune à l’EHPAD Simonne Moreau. Si, habitant la commune, vous êtes artiste amateur, n’hésitez pas à vous faire connaitre auprès de la commission des affaires culturelles pour participer à cette exposition.

« Échanges de Regards » aura également un prolongement dans les locaux du collège fin mars avec une exposition des hauts-reliefs de Guy Mallard.

« Échanges de Regards » en chiffres

Depuis sa création en 2002 :

120 artistes différents (dont 12 sculpteurs, 10 plasticiens et 108 peintres) exposés

415 classes et environ  12 000 visiteurs accueillis