Actualité

L’édition 2014 d’Échanges de Regards se profile. Les écoles d’Aubigny ont déjà commencé à travailler sur le thème des arts aborigènes d’Australie et le groupe de pilotage met la dernière… En lire plus »

« Echanges de Regards » édition 2014

L’édition 2014 d’Échanges de Regards se profile. Les écoles d’Aubigny ont déjà commencé à travailler sur le thème des arts aborigènes d’Australie et le groupe de pilotage met la dernière main au catalogue.  Si vous n’avez pas encore les dates de cette édition 2014, notez-les sur vos agendas.

« Échanges de Regards » aura lieu du 15 au 23 mars, vernissage samedi 15 mars à 18h30, Maison des associations.

Pour cette 13ème édition, « Échanges de Regards » va prendre une dimension internationale avec 3 artistes étrangers.

Walter Bausenwein

Nous aurons, sur la scène, Walter Bausenwein, un artiste allemand qui vit à quelques kilomètres de Schwanfeld, notre ville jumelle. Ce plasticien, de renommée internationale, privilégie les supports textiles et utilise, dans ses tableaux, des éléments du quotidien plutôt surprenants, à découvrir.

Abbas Bani Hasan

Hasan Abbas Bani, artiste plasticien irakien dont l’activité aborde divers domaines : peinture, gravure, sculpture, céramique, cliché photographique pour films d’animation ou  écriture. Il présentera un ensemble de grandes céramiques consacrées aux femmes de son pays natal.

Artak Sakanian, jeune artiste arménien très prometteur qui vient d’entrer dans le cercle convoité des peintres cotés à Drouot. Peintre, céramiste et poète, ses dessins, pastels, huiles, acryliques ou encres de chine, font sonner la musique de ses origines lointaines (Arménie et Russie).

Artak Sakanian

Nous aurons également, dans le hall,  les « Betazoudous », tout un petit peuple en papier mâché au regard affuté sur le monde mais qui sont follement, et fatalement humains! Une installation de l’artiste Jean-François Barrat, Zoudou de son nom d’artiste

Zoudou

Isabelle Mottes

Isabelle Mottes, plasticienne de 75 ans a accepté de présenter quelques unes de ses grandes toiles expressionnistes.

Philippe Roulet s’inspire, quant à lui, de l’art aborigène d’Australie comme il le dit lui-même : « En temps qu’occidental, je ne fais pas de « LA » peinture Aborigène, je ne peux que m’en inspirer au plus près, le plus fidèlement possible, dans le plus grand respect de ce peuple pratiquement oublié de tous. »

Philippe Roulet

lBocq

lBocq, viendra en voisine des Moutiers-les-Mauxfaits nous proposer ses toiles aux architectures futuristes. Elle précise : « « Je recherche la pureté par la simplification géométrique des formes. J’utilise la ligne, le carré pour créer, déformer le réel par l’imagination pour faire ressortir l’essentiel : l’émotion. »

Cécile Délikouras

Cécile Délikouras, artiste bressuiraise, quitte les galeries parisiennes pour nous présenter ses tableaux à messages. Elle dit aimer les choses qui ont vécu, les surfaces patinées et les mots qui renforcent les représentations des idées.

Nous pourrons aussi partager l’univers marin revisité de la noirmoutrine, Martine Favreau.

Martine Favreau

Bénito

Enfin, nous accueillerons également Bénito, un artiste résolument contemporain dont l’univers s’inspire du mouvement Cobra (liberté et spontanéité inspirées des arts primitifs et de rue).

« Regards d’artistes » , la visite commentée de l’exposition avec les artistes, aura lieu le samedi 22 mars à 16 h 30.

Vous retrouverez, comme chaque année, la brochure de visite « les arts en famille » et le parcours pédagogique élaboré pour les cycles 2 et 3 réservé aux enseignants.

Nouveautés : L’Office Enfance Jeunesse sera, cette année, notre partenaire privilégié avec, en marge de l’exposition, 3 animations d’expression artistique originales assurées par le centre de loisirs, l’Espace Jeunes et le foyer de jeunes.

Pendant la même période, nous retrouverons les peintres amateurs de la commune à l’EHPAD Simonne Moreau. Si, habitant la commune, vous êtes artiste amateur, n’hésitez pas à vous faire connaitre auprès de la commission des affaires culturelles pour participer à cette exposition.

« Échanges de Regards » aura également un prolongement dans les locaux du collège fin mars avec une exposition des hauts-reliefs de Guy Mallard.

« Échanges de Regards » en chiffres

Depuis sa création en 2002 :

120 artistes différents (dont 12 sculpteurs, 10 plasticiens et 108 peintres) exposés

415 classes et environ  12 000 visiteurs accueillis