Actualité

L’exposition se doublera, cette année, d’une opération solidarité. Le forgeron-sculpteur Pierre Bonin en rêvait depuis longtemps : réaliser une oeuvre qui réunirait à la fois son savoir de maitre forgeron,… En lire plus »

Une oeuvre pour une oeuvre

L’exposition se doublera, cette année, d’une opération solidarité.

Le forgeron-sculpteur Pierre Bonin en rêvait depuis longtemps : réaliser une oeuvre qui réunirait à la fois son savoir de maitre forgeron, ses choix esthétiques et ses aspirations spirituelles. Et le tout, non pour lui-même, mais au service d’une cause qui puisse transcender tous ses efforts.
Et il s’est mis au travail, il lui fallait réaliser dans les délais la pièce maitresse de cette exposition.
Après de longues semaines de labeur, l’oeuvre majeure de Pierre Bonin va pouvoir être présentée au public.
Mais Pierre souhaite que l’histoire ne s’arrête pas là : il va offrir son chef d’oeuvre à l’association Les Enfants du Mékong pour que cette ONG humanitaire puisse en tirer de la vente, auprès d’un ou plusieurs très généreux donateurs, une somme importante nécessaire au développement de ses missions.

Une œuvre pour une œuvre (27 mains qui saluent, supplient, implorent ou pardonnent, qui griffent ou rendent grâce)

Cette association met en œuvre des parrainages individuels et collectifs pour la scolarisation des enfants de sept pays de l’Asie du sud-est.